Pumpkin Autumn Challenge 2019 – PAL

Yosh les petites Plumes ! Moi qui adore l’été en temps normal, je crois que c’est la première fois où j’ai hâte d’être en automne. J’exagère un peu, j’ai toujours aimé cette saison. Les couleurs, la fraîcheur, les odeurs réconfortantes, les chasses aux marrons et aux champignons … MIAM ! Et puis Halloween, ai-je vraiment besoin de le préciser. Je ne pense pas.

Comme vous l’avez compris, on se retrouve pour ma petite PAL du Pumpkin Autumn Challenge. Challenge que j’avais tenté de réaliser l’année dernière, mais qui s’est avéré être fiasco parce que je n’ai pas tenu mon blog. Voilà, voilà. Créé il y a trois ans par Guimause, c’est LE rendez-vous littéraire automnal. D’ailleurs, je vais vous transmettre quelques liens si vous souhaitez avoir plus d’explication, découvrir l’univers de la créatrice ou tout simplement en apprendre plus sur l’origine du challenge. Vous pouvez donc retrouver l’article originel : ici – Les consignes et les thèmes pour cette année : – Mais également là PAL de Guimause si ça vous intéresse : cliquez.

Ce Pumpkin Challenge de 2019 aura pour thème, La tête dans les étoiles ! Quoi de plus merveilleux et mystérieux que les étoiles, l’espace, les astres … beaucoup de choses, mais personnellement c’est un sujet qui éveil mon imagination et ma curiosité.

Les étoiles sont des contes merveilleux, naissant des rêves des Anges.

Josiane Coeijmans – Poétesse et écrivaine belge

Nouveauté dans cette session, l’arrivée du 7ème Art ! L’idée est donc de partager vos œuvres audiovisuelles en rapport avec le thème et/ou la période automnale. N’étant pas très cinéphile, je vais contenter des livres. Néanmoins, c’est une excellente idée ! Bref, arrêtons les galéjades et passons aux choses sérieuses. (A rajouter, que vous avez également la possibilité de vous rendre sur la groupe Facebook si vous souhaitez échanger, suivez ce lien : Groupe Facebook)

Récapitulatif du Challenge
Listes des Menus

Voici donc ma PAL pour ce Challenge, je vise éventuellement Un appétit de Goule dans l’option numéro 2. Je vais néanmoins lire à mon rythme, ce n’est pas dit que j’y arrive. Mais un challenge c’est aussi fait pour ça se dépasser non ? Je vous laisse donc avec la suite de l’article et je vous souhaite une bonne journée les Plumes !

Pour la catégorie « Tu n’en reviendras pas !« , j’ai choisi de m’attaquer à NOSFERA2 de Joe Hill. Ce dernier me fait envie depuis sa sortie, mais je n’ai jamais pris le temps de le lire. Et comme il rentre parfaitement dans cette case, l’occasion est parfaite. Voici le résumé : « Il suffit que Victoria monte sur son vélo et passe sur le vieux pont derrière chez elle pour ressortir là où elle le souhaite. Elle sait que personne ne la croira. Elle-même n’est pas vraiment sûre de comprendre ce qui lui arrive.
Charles possède lui aussi un don particulier. Il aime emmener des enfants dans sa Rolls-Royce de 1938. Un véhicule immatriculé NOSFERA2. Grâce à cette voiture, Charles et ses innocentes victimes échappent à la réalité et parcourent les routes cachées qui mènent à un étonnant parc d’attractions appelé Christmasland, où l’on fête Noël tous les jours ; la tristesse hors la loi mais à quel prix…
Victoria et Charles vont finir par se confronter. Les mondes dans lesquels ils s’affrontent sont peuplés d’images qui semblent sortir de nos plus terribles cauchemars. »


Passons aux « Os/Eaux de Davy Jones », cette fois j’ai eu un peu plus de mal à trouver. Je n’ai pas vraiment de livres traitant de piraterie, de vaudou etc (mais ça m’a donné envie d’en découvrir). Le seule titre de ma PAL qui correspondait est une BD, le tome 2 d’Alisik par Vogt et Rufledt : « Alisik a maintenant accepté sa nouvelle condition : elle est morte à l’âge de 15 ans, et elle est condamnée à errer entre Enfer et Paradis tant que ses pêchés n’auront pas été jugés… Si elle n’a aucun souvenir, et de sérieux doutes quant aux faits reprochés, elle va tout de même revenir sur l’accident qui lui a coûté la vie. Ca tombe bien, Ruben, le garçon aveugle capable de l’entendre, semble lui aussi très intéressé par cette enquête… »

On clôture ce premier menu avec « Les Freaks, c’est chics ! » et là comment vous dire, que j’ai directement foncé sur le premier tome de Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs, que j’ai très envie de lire depuis longtemps : « Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu’à suivre les dernières instructions qu’a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle… »

N’ayant pas de Romance et très peu de poésie dans ma bibliothèque, j’ai donc pris un roman gothique pour le menu « Down by the Salley Gardens ». Dracula, un classique que je n’ai jamais lu : « Jonathan Harker, jeune notaire, est envoyé en Transylvanie pour rencontrer un client, le Comte Dracula, nouveau propriétaire d’un domaine à Londres. A son arrivée, il découvre un pays mystérieux et menaçant, dont les habitants se signent au nom de Dracula.
Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu’éprouver une angoisse grandissante.
Très vite, il se rend à la terrifiante évidence: il est prisonnier d’un homme qui n’est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres… »
.

Partons ensuite rendre visite à « Mon voisin le Kodama », pour lequel j’ai choisi le premier tome de Fablehaven de Brandon Mull : « Depuis des siècles, les créatures fantastiques les plus extraordinaires se cachent dans un refuge secret, à l’abri du monde moderne. Ce sanctuaire s’appelle Fablehaven. Kendra et Seth ignorent tout de ce lieu magique, dont leur grand-père est pourtant le gardien. Un jour, ils découvrent l’incroyable vérité : la forêt qui les entoure est peuplée d’êtres fabuleux – fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades… Aujourd’hui, l’avenir de Fablehaven est menacé par l’avènement de puissances maléfiques. Ainsi commence le combat des deux enfants contre le mal, pour protéger Fablehaven de la destruction, sauver leur famille… et rester en vie. »

Pour le troisième, « Misty Day », je n’avais AUCUNE idée de quoi lire … alors j’ai pris la carte de la facilité. Soit La 25e heure de Fledrik Rivat : « Décembre 1888. Alors que le bon peuple de Paris s’interroge sur cette tour que l’impérieux Gustave Eiffel fait édifier à grands frais, d’étranges rumeurs circulent dans les faubourgs de la capitale : les morts parlent !
Interpellé par la presse à ce sujet, le préfet de police M. Henry Lozé tourne en ridicule « les plaisanteries de quelques coquins ». Ainsi parle-t-il devant le beau monde, sous les feux électriques du parvis de l’Opéra Garnier. Mais, depuis l’ombre de ses cabinets, l’homme lance sur cette affaire les plus fins limiers de la République.
Pendant ce temps, l’Académie des sciences en appelle à ses éminents savants pour que la pensée rationnelle, une fois pour toutes, triomphe des ténèbres de l’obscurantisme. »


Terminons en beauté avec « Prenez garde aux souliers pointus … », qui m’a beaucoup inspiré, contrairement au menu précédent. Pour cela, j’ai sortie ma petite sorcière favorite aka Les Nouvelles Aventures de Sabrina de Roberto Aguirre-sacasa : « Je leur dirai… Je leur dirai, à tous, qui tu es vraiment…  » A l’aube de son seizième anniversaire, la jeune sorcière Sabrina Spellman se retrouve à la croisée des chemins, obligée de choisir entre un destin astral et une vie tranquille avec son petit-ami bien mortel, Harvey. Mais madame Satan, une ennemie mortelle de sa famille, fait son apparition à Greendale, les yeux rivés sur notre jeune sorcière… Sabrina est-elle capable de lui faire face, ou sa carrière de sorcière va-t-elle se terminer précipitamment – en même temps que ses études ? »

Voilà mon menu coup de cœur, avec des lectures …. que j’aime ! Bref, pour « Jack-O-Lantern » j’ai bien évidement choisi L’Arbre d’Halloween de Ray Bradbury, mon auteur coup de cœur : « Lorsqu’ils frappent à la porte de Montsuaire pour réclamer des bonbons, Tom et ses copains déguisés en zombies ne savent rien de ce qui les attend… Commence alors un fabuleux voyage dans l’espace et le temps… Une quête fantastique et poétique des origines d’Halloween…
« Tout a commencé quand ? En Égypte, il y a quatre millénaires, pour célébrer l’anniversaire de la mort du soleil ? Ou des millions d’années plus tôt, devant les feux nocturnes allumés par les hommes des cavernes ? Ou dans le ciel de Paris, là où d’étranges créatures sont venues se pétrifier pour devenir les gargouilles de Notre-Dame? »


« L’autre Mère » quant à lui sera représenté par Little Women ou Les Quatre Filles du docteur March de Louisa May Alcott, qui sans doute l’une de mes histoires favorites : « Une année, avec ses joies et ses peines, de la vie de Meg, Jo, Beth et Amy March, quatre sœurs âgées de 11 à 16 ans. Leur père absent – la guerre de Sécession fait rage et il est aumônier dans l’armée nordiste -, elles aident leur mère à assumer les tâches quotidiennes. Ce qu’elles font avec leur caractère bien différent : Meg, la romantique, qui va éprouver les émois d’un premier amour ; Jo, qui ne se départit jamais d’un humour à toute épreuve ; la généreuse Beth ; la blonde Amy, enfin, qui se laisse aller parfois à une certaine vanité… »

Un automne sans Stephen King, n’est pas un automne. C’est donc pour cela qu’il figure pour la catégorie « Un cinnamon roll et un chaï latte », avec le recueil de nouvelles Le bazar des mauvais rêves : « Un recueil de nouvelles auscultant les paradoxes de l’Amérique et abordant des thèmes tels que les souffrances individuelles et collectives, la vieillesse et la mort, la culpabilité, etc »

Direction les planètes et les signes du Zodiaques avec « You’re just as sane as I am ! », avec le tome 1 de Zodiaque : « Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l’astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour l’imprévu, et encore moins pour une catastrophe. Pourtant, Rhoma, jeune étudiante Zodaï, est hantée par de terribles visions. Personne ne la croit mais l’impensable se produit brutalement : une des lunes du Cancer explose. Raz-de-marée, pluies de météorites, tout l’univers de la jeune fille est plongé dans le chaos.
Aidée de son mentor, le flegmatique Mathias, et d’Hysan, l’excentrique émissaire du signe de la Balance, Rhoma se lance alors dans une course contre la montre au travers de la galaxie pour prévenir les autres civilisations de la menace ancestrale qui plane sur elles. Car les douze signes du zodiaque étaient à l’origine treize… et, dans l’ombre, le dernier attend son heure. Celle de la destruction.
SEULES LES ETOILES DETIENNENT LA VERITE »


Pour le second livre, nous retournons dans le format BD avec le premier tome de Lady Mechanika de Benitez et Steigerwald : « Dans un monde fait de magie et de science, une femme enquête sur son passé… Elle est l’unique survivante d’une terrible expérience qui l’a laissée avec deux bras mécaniques. N’ayant aucun souvenir de sa captivité ou de son existence passée, elle s’est construit une nouvelle vie d’aventurière et de détective privée. Elle use de ses capacités uniques pour agir là où les autorités en sont incapables. Mais la quête de son passé perdu ne s’arrête jamais. Les journaux l’ont appelée :  » Lady Mechanika  » ! » qui va donc représenter le menu « Rêverons-nous de moutons électriques ? »

Et pour clôturer cette PAL … que je trouve déjà très longue, « Songe d’une nuit d’automne ». Avec pour compagnie, Le faiseur de rêves de Laini Taylor : « C’est le rêve qui choisit le rêveur, et non l’inverse…

Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s’obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère… Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

CarolinaBouquine

Haute comme trois livres

Deadhunter

Ce blog vise à partager mes différentes passions et activités au travers d'articles, de critiques, de vidéos, d'entretiens...

un monde de papier

où se côtoient les pages et les mots

La biblio de Toto

Des auteurs, des livres, mes avis

La Colline aux livres

Librairie indépendante à Bergerac

BettieRose books

Blog littéraire d'une witchy pin-up

Saveur Littéraire

Autour d'un breuvage chaud, n'oubliez pas le plaid !

Popcorn & Gibberish

La culture sous toutes ses formes

Les miscellanées d'Usva

Chroniques littéraires sans frontières

Le Terrier de Guimause

L'endroit douillet des découvertes rusées !

Longreads

The best longform stories on the web

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :